The Inner State

Déclaration des Nouveaux droits de l’Homme

et de l’Etat Interne, 2012

Préambule :

Les représentants des peuples de la Terre, constitués en une première nation globale, au delà de toute frontière et limite des états actuels, unis pour ce qu’ils ont de commun à protéger dans leur intérêt individuel et collectif, considèrent, à l’instar de 1948, que l’élaboration de nouveaux droits apparaît comme particulièrement nécessaire.

Ils réaffirment solennellement et à l’échelle de la première nation globale, les droits et libertés de l’Homme et du citoyen consacrés par la déclaration de 1789 et son évolution de 1948, comme droits inaliénables et sacrés.

Ils déclarent, en complément des droits précédents, de nouveaux droits visant au rayonnement concret de chaque être humain. Fondés sur l’autonomie et la responsabilité des individus et des nations, ils proposent de dépasser les traditions partisanes dogmatiques pour unir les efforts de chacun dans un intérêt qui dépasse celui des parti(e)s: améliorer concrètement l’état interne individuel à l’échelle collective.

Aussi, au delà des droits précédents difficilement respectés par les gouvernements des différentes nations, ces nouveaux droits se veulent accessibles et applicables pour chaque individu, quels que soient sa condition sociale, le régime politique ou la culture dans lesquels il vit.

Ils déclarent, dans l’intérêt de tous, pour chaque citoyen de la Terre, les nouveaux droits et standards suivants :

1) Le droit de connaitre sa vraie nature et sa raison d’être afin de trouver sa place utile sur Terre, et ainsi accéder à un état de profonde légitimité, à un état interne de pleine satisfaction, dans les différents domaines de son existence et de s’assurer une victoire essentielle : vivre une vie sans regrets.

Ceci est déclaré en droit premier, les droits suivants y donnant accès.

Afin que cette dynamique vertueuse individuelle se propage à tous, ils déclarent la nation de l’Etat Interne, comme la première nation globale au delà des frontières, sans lien de dépendance,

ni lien de pouvoir, ayant pour but unique d’aider les personnes à accéder à l’état interne décrit précédemment, à les y aider à construire leurs vies selon ce standard, à protéger leurs droits, et à faire entendre leurs voix. Cette première nation globale, est ouverte à tous, et son accès se fait spontanément en entrant soi même dans l’Etat Interne décrit en ce droit premier.

2) Le droit d’accéder au service d’ajustement de sa trajectoire de vie et de ses modes de fonctionnement. Ce service sera assuré par de nouveaux spécialistes, les Ambassadeurs de l’Etat Interne, pour accompagner les personnes à respectueusement écouter leur vraie nature et faire les ajustements nécessaires afin d’assurer ce droit premier.

3) Le droit au rayonnement personnel, qui permet, tout en les respectant profondément, de se détacher et de se libérer des influences des cultures, religions ou modèles, à partir du moment où ces modèles se trouvent être limitants ou menaçants pour ce droit premier.

4) Le droit au Succès Global qui dresse un nouveau standard, permettant d’assurer un succès personnel, qui inclue simultanément celui des autres, celui de l’environnement et de la Nature. Aujourd’hui plus que jamais, la satisfaction de ces trois dimensions semble incontournable afin d’assurer ce droit premier.

5) Le droit d’accéder à l’Université de la vie, l’école où apprendre à transformer un état de victime ou de handicap en talent unique, à s’en servir de façon bienfaitrice pour soi et pour les autres, afin de trouver la pleine satisfaction et la dignité que chacun mérite et d’assurer de façon durable ce droit premier.

6) Le droit à être en bonne posture pour réussir, pour constater ou faire constater si, concrètement, dans son corps, au delà des théories, l’état interne de non défense et de pleine satisfaction se vérifie en chacun, au quotidien, afin d’assurer ce droit premier.

7) Le droit à l’inspiration, et au développement de ses capacités à se connecter à sa propre source d’inspiration afin d’actualiser de façon personnelle et autonome, les projets inspirés et inspirants que demande l’évolution continue vers ce droit premier.

8 ) Le droit à accéder à une culture responsable, afin que chacun puisse reprendre le pouvoir sur sa vie, en prenant conscience que ce qu’il pense, dit et fait, ce qu’il « cultive », agit sur sa réalité. En devenant responsable « de ce qu’il cultive », chacun reprend le pouvoir sur ce qu’il crée et peut accéder au mieux à son droit premier.

L’application de ces 8 nouveaux droits ouvrent sur de nouveaux standards :

Un nouveau standard international d’éducation :

En donnant accès à ces droits et à l’Etat Interne, parents et enseignants permettent à chaque enfant de connaitre sa “raison d’être” et sa place utile sur Terre, et de lui donner les compétences nécessaires pour en vivre afin de participer à un Succès Global.

Un nouveau standard international de santé :

En donnant accès à ces droits et à l’Etat Interne, chaque professionnel de santé, au delà de prévenir et de traiter les maladies, permet de stimuler la vitalité, de protéger et d’optimiser la santé, la satisfaction, le rayonnement des individus et de perpétuer leur « raison de vivre ».

Un nouveau standard international de dignité économique :

En donnant accès à ces droits et à l’Etat Interne, au delà de le protéger et de le rendre dépendant de ses aides, chaque individu tend à devenir fort et digne par son autonomie et sa liberté.

Un nouveau standard international de sécurité publique :

En donnant accès à ces droits et à l’Etat Interne à chacun, tous les concitoyens tendent à se libérer des tensions issues de la frustration et de la jalousie, pour construire leurs vies de façon satisfaisante, en prévention des actes de violence, de terrorisme ou de barbarie.

Un nouveau standard international de succès global :

Où chaque citoyen accède à ces droits et à l’Etat Interne afin de ne plus avoir à travailler à contre cœur, mais à jouir de son talent, véritable service bienfaiteur pour lui, pour les gens qu’il sert, et pour l’environnement. Service bienfaisant, à propos duquel il est de son intérêt de ne pas partir en retraite afin de transmettre ses savoirs et perpétuer ses raisons de continuer à vivre.

Un nouveau standard politique :

Où chaque acteur politique est appelé à donner accès à ces droits et à l’Etat Interne, pour permettre une évolution globale profonde et douce de la société.

Un nouveau standard international d’autonomie et de liberté des nations:

Où chaque nation accède à ces mêmes droits afin de se rendre indépendante d’aides, et ne pas avoir à recourir à des endettements, aliénants, afin de devenir fort et digne de son autonomie et donc de sa liberté et prévenir des migrations économiques ou politiques.

Un nouveau standard international de droits :

Les huit nouveaux droits de l’Homme, et l’accès à l’Etat Interne, diffèrent des anciens droits, constitués de droits dits externes, permettant la protection de la sécurité civile (police) , de la santé (sécurité sociale) et de la vieillesse (caisse de retraite), du droit au travail (syndicats) ; les nouveaux droits de l’Homme et du citoyen, visent à la protection et au développement des ressources internes. Ils se veulent un axe central d’évolution, non pas théorique, et s’appliquant depuis des structures externes dont on devient dépendant, mais dont la Force vient de l’intérieur.

DECLARATION DES NOUVEAUX DROITS DE L’HOMME

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account